4ème Biennale de la TEC «Se souvenir d'où l'on vient»

itinisère - Publié le 15/10/2021

Avec : Les oeuvres de Jean-Michel Moraud, sculpteur, décédé en 2016. Son travail n’a plus été montré depuis lors. La TEC aura le plaisir de présenter un ensemble de pièces jamais exposées pour honorer sa mémoire. Mireille Hirczak-Moraud formait avec Jean-Michel un couple d’artistes depuis leur rencontre aux Beaux-Arts. Après sa disparition, elle a revisité son œuvre et nous propose de découvrir ses dessins inspirés par les sculptures. Martine Rey, artiste laqueure spécialisée en laque végétale japonaise "urushi" s'inscrit dans l'histoire plurimillénaire de cette matière et la dynamique de la création contemporaine. Elle présentera des «Mondes Flottants», de grands formats, à base de laque végétale flottante sur soie d’organza. Jean-Louis Roux, tirant partie des possibilités (et des défauts) des outils numériques, ressuscite, avec les moyens d’aujourd’hui, l’émerveillement initial des toutes premières photographies. Se souvenant du vers fameux de Corneille, «Cette obscure clarté qui tombe des étoiles», il propose une série de mises en lumière de l’ombre. Isabelle Valfort explique que, lorsqu’«elle ne sait plus», elle aime à «regarder les yeux fermés». Le regard se fait alors visions. En terre, ciment, cire, ses sculptures grandeur nature montrent des corps qui s’abandonnent ou bien des corps réduits en fragments...comme autant de tranches de vie. François Germain, fondateur de la TEC, assurera la scénographie de l'exposition. Cous renouvellera pour 2 ans la façade street-art avec une vision de l'homme contemporain courant après le pouvoir, la victoire. Une quête personnelle mise en scène comme une partie d'échec, où chacun mène son combat en usant de stratégies, de capacités et d'armes qui lui sont propres.



Téléphone : 06 62 56 71 04
Site web (URL)
Mél : contact@la-tec.fr
Page facebook