Philippe Baudelocque. Les yeux de la forêt.

itinisère - Publié le 28/09/2021

Né à deux pas de la forêt de Sénart, le plasticien Philippe Baudelocque a très tôt été inspiré par ce monde sauvage et luxuriant aux portes de la ville, « où l’on est bien plus observé et étudié qu’on ne se l’imagine ». Ses animaux cosmiques noirs et blancs à la craie sont devenus l’une de ses marques de fabrique mais son travail photographique est encore peu connu, notamment ses yeux étonnants formés dans les nœuds de l’écorce d’un arbre, photographiés puis agrandis au format XXL. Après le Palais de Tokyo et la station de métro Châtelet-les-Halles à Paris ou encore la cathédrale du Puy-en-Velay, il est invité par le Département de l’Isère à intervenir sur les murs d’enceinte et les façades de treize sites. Il proposera des évocations symboliques de la forêt et plus largement du « vivant », végétaux, animaux, cellules… dans la continuité de sa série "PROTOSTELLA" où il déploie la totalité de ses esthétiques et utilise de multiples techniques. À découvrir sur le mur d’enceinte du domaine du musée Hébert, à l’intérieur comme à l’extérieur du parc ! « L’Appel de la forêt », une nouvelle programmation culturelle et artistique portée par le Département de l’Isère du 3 juillet 2021 jusqu’à fin 2022. Dix-huit mois de programmation avec des expositions et des animations proposant différentes approches de la forêt.



Téléphone : 04 76 42 97 35
Site web (URL)
Page facebook